Un film d’animation réalisé par Kenneth Onulak, je crois qu’il se passe de commentaires…  mais je vais quant même écrire quelque chose. J’aime vraiment beaucoup, tous les choix me semblent pertinents, surtout cette idée des cadres comme fil conducteur de l’histoire. Je l’ai regardé d’un trait sans chercher à avancer la barre de chargement. Pour moi c’est un vrai critère de jugement ! A chaque fois que je regarde des vidéos en ligne j’ai tendance à essayer d’avancer la vidéo. Certes le temps est précieux mais je crois qu’il n’y a pas que cela. Je trouve que c’est un phénomène révélateur de notre façon d’apprécier (consommer) de « l’art » : sur internet on ne fait pas que zapper, on accélère aussi ! A présent j’apprécie le fait de subir un flux (cinéma/dvd…), au moins on vit pleinement l’expérience qu’un réalisateur souhaite nous partager. Bref… Place aux images avec l’animation que je vous ai fait miroiter plus en amont :