8bit

Je suis pas un spécialiste de musique, je m’en excuse par avance. C’est pour ça que je vais essayer d’élargir le plus possible mes références à la culture visuel et informatique, afin de palier à mon manque de culture musical dans le domaine.

Bon avant tout je pense qu’il faut un peu de vocabulaire pour aborder le sujet :
8bit music : est un style de musique électronique rappelant celles des consoles type Game boy, Atari, Nes…
8bit : C’est le traitement visuel produit par ce type de plateforme.
Chiptunes : Elle se différencie du 8bit par le fait qu’elle ne soit pas basé sur des samples, mais directement par le matériel informatique.

Je vous avoue que je viens de trouver un article, sur le forum Clubxtrem, qui m’arrange pas mal afin de retracer l’histoire du genre. C’est en quelque sorte un résumé de ce que j’allais vous raconter :

(Source Keyboard Recordings n°215) En 1999, le suédois Johan Kotlinski, alors étudiant à la Media Art Technology de Berlin, conçoit la cartouche LSDJ (London Sound DJ) et transforme ainsi son Game Boy en véritable station de travail. « Au lieu de jouer, tu te déplaces dans les fenêtres en passant d’un écran à un autre », explique Thierry Criscione. « Avec Cubase, tu travailles. Avec le Game Boy, tu joues. Ce n’est pas un logiciel fermé car on a toujours la possibilité de créer des nouvelles fenêtres. Les possibilités sont exponentielles ». Relayé par la sortie de la compilation Boy Playground (par Joystick Pop, label : Relax Beat/Discograph) en 2003, le mouvement s’est trouvé un parrain inattendu en la personne de Malcolm McLaren, loin d’être un débutant en matière de provocation musicale.

J’ai trouvé l’interview de Malcolm McLaren (ndlr. le producteur des Sex Pistols) sur le site www.transfert.net.

C’est à l’age d’or de Myspace que j’ai découvert ce type de musique à travers les compositions de Covox :

Si des créations musicales sont nées, l’image aussi a suivi la tendance ! Tout le monde se souvient du clips de  Junior Senior (Move your feet) réalisé par le collectif Shynola. Le pixelart prenait son envole en animation.

Et aussi d’une pierre… une petite interview de ces sacrés pionniers du motion design que sont Shynola !

 

On retrouve aussi des artistes comme Kavinsky ou Danger qui ont su développer à la fois un univers graphique et musical cohérent :

Pour montrer le processus une vidéo vaut mieux que de long discours :

 

Ce que j’aime aussi c’est que le 8bit peut devenir une façon de relire le monde, et de transformer les choses que l’on connait en les passant dans un autre format ! Ainsi on peut imaginer des films, des albums… ou autre… comme dans les exemples suivants :

Tron !

Dans le même principe mais en ASCII (pas en 8bit) le film StarWars

Et le fameux 8-Bit Operators – Kraftwerk cover, l’album remix en 8bit des tubes du (génial) groupe Kraftwerk !!

Kraftwerk version

Remix 8bit

Dark side of the moon des Pinkfloyd aussi !

 

Et pour finir quelques musiques et compilations du genre…

 

 

 

Share your thoughts