Je pense qu’il est temps que je vous parle de l’une de mes passions : le générique de film ! Tout a dû commencer pendant un cours d’anglais avec l’analyse d’un texte sur Saul bass !! (comme quoi les cours d’anglais finalement) A partir de ce moment là j’avais trouvé une finalité à la relation entre graphisme et cinéma ! (les affiches aussi certes) J’ai ensuite prolongé cet intérêt dans mon choix d’orientation scolaire. Découvrant les noms de Maurice Binder, Pablo Ferro et les nombreux autres.

Ce monde graphique est infini !
Oui parce ce qu’il relève, et dépend de nombreux métiers :

L’image avec le projet du réalisateur.

La musique : Bernard Herrmann (Psychose), Ennio morricone, John Barry (James Bond), Lalo Schiffine (Bullitt) plus récemment The Dust Brother (Fight Club)…

Le travail graphique, par la synthétisation du film.

Et fondamentalement typographique, parce qu’à un moment il faut bien écrire des noms !

Le sujet de cet article parce que je viens de découvrir cette très belle vidéo qui résume bien cette idée « d’univers » ! Elle a été réalisée par Jurjen Versteeg pour son sujet de diplôme. C’est simple et beau.


Cet article sert d’introduction a un plus long sur le même sujet. En espérant que vous aurez la patience d’attendre !