J’ai été déçu,

 

La sortie d’un nouveau James Bond est toujours un moment d’excitation pour un fan de génériques ! Et cette fois-ci, compte tenu des échos que j’en avais eu, je l’étais encore plus !

Et là j’ai été doublement déçu ! Déjà par le générique, ce qui m’a permis de me préparer à celle du film en lui même, mais ceci est une autre histoire.

J’ai réussi (difficilement) à trouver une vidéo de l’objet en question, pour ceux qui ne l’aurait pas vu. Je remplacerais le fichier dès que j’en trouverais une meilleure version.

Générique de Slyfall réalisé par Daniel Kleinman / Musique par Adel

Tout n’est pas négatif dans cette vidéo. D’abords je dois reconnaitre que j’aime bien la chanson. Et je trouve aussi que son esthétique générale fait de lui une très belle animation !

Pourtant, de mon simple avis, un générique se doit de présenter ; de la façon la plus pertinente par rapport à l’ensemble du film ; les noms des personnes ayant participé au  projet, ainsi que le titre de celui-ci. Or je trouve que la gestion typographique est assez scandaleuse dans le cas présent. Le texte se superpose aux images parfois de façons tellement anarchique que sa lecture en devient impossible. C’est à se demander si l’animation n’a pas été faite d’une part, et que les textes ont été intégrés dans un second temps. Ce qui semble assez paradoxale quand on pense au rôle d’un générique…

On est bien loin du sublime Dr No de Maurice Binder, qui est pour moi de loin le meilleur de la série !! Il date pourtant de 1962, et sembler traverser le temps sans prendre une ride. (à l’inverse de Die another day, dont la typographie de départ m’empêche de mettre sur ce blog)

 

Daniel Kleinman n’en est pourtant pas à son premier coup d’essai, il a précédemment réalisé les génériques de :

2012 Skyfall
2006 – Casino Royale
2002 – Die Another Day
1999 – The World is not enough
1997 – Tomorow never dies
1995 – Golden Eye

 

 

Pourtant je trouve que dans chacun, on retrouve ce problème d’aménagement typographique. Les exceptions étant Casino Royal, que je trouve nettement mieux :

 

Et Goldeneye, avec la fameuse chanson de Tina Turner :

Avant Skyfall il y’avait eu celui de Quantum of Solace signé par Ben Radatz pour l’agence MK12. Dans celui-ci on peut au moins constater une toute autre interrogation sur la gestion des messages textuels :

 

Pour finir je vous propose quelques bijoux signé par Maurice Binder ! Et je tiens aussi à vous remercier pour vos 20 000 visites depuis la création de mon blog.

From Russia with love 1963

GoldFinger 1964

Live and let die 1973

Bonus :
 
 

 

Share your thoughts